[Tuto] Le rasage classique : un art pour homme

L’art du rasage classique

 

Je vais vous parler ici du rasage classique pour homme, le rasage avec un rasoir de sureté (ou rasoir de sécurité).

Comme j’ai débuté comme vous, je détaille !

Un rasoir de sureté permet d’utiliser une lame de rasoir classique à deux tranchants.

Ce type de lames a été inventé au XIXe siècle et amélioré jusqu’au XXe siècle pour devenir un standard. (Attention, standard ne veut pas dire que toutes ces lames sont les mêmes, nous verrons cela plus tard).

Ces lames associées à leur rasoir ont comme qualité de produire un rasage aussi efficace qu’un coupe-chou, mais en supprimant les risques du coupe-chou !

En terme de rasage, on a jamais fait mieux !

Le rasoir en métal est un bel objet, ravi de trôner dans une salle de bain, un beau cadeau qui dure des décennies. (à condition de ne pas le faire tomber sur du carrelage, là, il pourrait bien casser net : il est construit très précisément et quand il est fermé un choc est fatal).

Comme moi, vous serez peut-être impressionné la première fois que vous le manipulerez, on sent bien son poids en main, on voit bien les deux tranchants !

Mais toute sa conception permet de se raser avec douceur, efficacité et précision.

…à condition de le manipuler correctement : le rasage classique pour homme s’apprend !

Oh ! ce n’est pas très compliqué, hein ! En 5 ou 6 fois on se fait bien la main et se raser devient un moment à soi, le moment parfait pour méditer ou préparer sa journée.

Comment se raser avec un rasoir de sureté ?

Le rasage traditionnel est comme un petit rite quotidien. Le mieux est de le réaliser après votre douche où votre bain du matin : votre visage sera déjà humide et votre barbe attendrie.

Le rasoir de sécurité a des compagnons indispensables, les ensembles de rasage classique : les principaux élements sont le blaireau, le savon à barbe, la pierre d’alun.

La première étape fondamentale est de préparer notre savon avec notre blaireau et de l’appliquer sur tout le visage, cela prépare la peau et le poil.

Important ! Toujours se raser avec du savon, quitte à repasser le blaireau (sinon vous abîmez votre peau)

Puis vient le rasage. C’est très différent de ce que nous avons généralement appris avec d’autres outils !

Le rasoir de sécurité rase ! (là où les trucs en plastique multi-lames effilochent).

Il faut donc le tenir avec précision, quasi comme un pinceau. En le tenant le plus près de la base du manche possible. C’est contre-intuitif, mais fondamental ! (on s’y fait très vite).

Le rasage en soi est un rasage de qualité barbier professionnel, comme un barbier nous allons donc procéder à des réductions (une, deux ou trois suivant votre type de poil).

La première réduction (ou passage) se fait toujours dans le sens du poil.

A ce propos, il faut connaitre le sens de son poil ! le vôtre n’est pas le mien et le meilleur moyen est.. de ne pas se raser pendant deux jours, puis d’observer attentivement votre implantation dans un miroir.

Les hommes ont rarement fait cet exercice et sont tout étonnés de réaliser que le poil pousse dans des directions différentes à plein d’endroits (en particulier dans le cou et sous le menton).

La technique à utiliser est comme une technique de pinceau :

  • trouver l’angle du rasoir (un rasoir de sécurité s’utilise avec un angle très ouvert)
  • de petits mouvements successifs en laissant juste le poids de la tête du rasoir faire le travail
  • pour cela, ne pas utiliser votre poignet qui reste stable mais tout le bras en partant de l’épaule

C’est un coup à prendre, en général en 2 ou trois rasages on sait. Le rasoir et la barbe nous aident : on entend clairement quand la lame rase.

Pour compléter le travail et faciliter le passage du rasoir dans les endroits délicats (lèvre supérieure, commissure des lèvres, menton et sous le menton) vous allez faire un festival de grimaces pour tendre la peau. (pas besoin de tirer la peau avec l’autre main, ou alors très légèrement, la grimace suffit)

Les grimaces type :

  • lèvre supérieure : l’allonger, comme quand on dit “Oh!”
  • commissure des lèvres : gonfler la joue
  • menton : “avaler” la lèvre inférieure
  • Sous le menton : avancer la machoire en penchant le cou en avant

Après ce premier passage, vous repassez le blaireau pour à nouveau avoir le visage savonné. (certains de mes amis qui ont une pilosité faible sont déjà rasés à ce stade !)

Là, vous passez à la seconde réduction : en travers du poil. A cette étape, vous comprendrez vite l’intérêt d’avoir étudié le sens de votre pousse, le travers du poil n’est pas juste un rasage horizontal ! Bien sûr, vous avez toujours la main aussi légère ; on a appris à appuyer comme un sourd avec les effilocheurs multi-lames en plastique, donc c’est une rééducation !

Pour beaucoup, le rasage est terminé à cette étape. si vous avez des poils incarnés ou que vous débutez, je vous conseille aussi d’en rester là.

Si, comme moi, épaté par la qualité du rasage classique vous voulez une peau de bébé, on passe à la réduction finale : à rebrousse poil.

La technique reste la même, mais on peu (avec douceur) être un peu plus ferme Sans appuyer, vous l’avez compris !)

Une fois la dernière passe effectuée, le rasage traditionnel fait appel à la pierre d’alun, celle-ci va calmer le feu du rasoir (mais le rasoir de sureté procure moins de soucis de ce genre que les multi-lames), astreingente, elle va tonifier votre peau. En cas de petit point de sang, hémostatitique, elle stoppe les saignements. Enfin, ses propriétés anti-bactériennes assainissent votre peau.

La première fois que je me suis mis au rasage traditionnel, j’ai essayé un rasoir multi-lames au bout de 6 semaines, pour comparer, ouille ! aille quel inconfort, quelle sentation de corvée ! rien à voir avec le rituel agréable qu’est devenu mon rasage quotidien ! Et aucun rapport en terme de qualité de rasage !

Aujourd’hui, mon visage s’assombrit 3 ou 4 heures plus tard qu’avant.

Et… j’ai constaté que mes poils poussent nettement mieux, j’ai même le matin des zones nettement plus sombres qu’avant : le rasoir traditionnel rase et donc coupe net, alors que les gadgets en plastique effilochent (je ne parle même pas des bidules electriques).

Quelles sont les qualités du rasoir de sécurité ?

Outre… bien raser ! et être un bel objet qui embellit une salle de bain, le rasoir traditionnel a plusieurs avantages :

  • il est très économique à l’usage : une lame dure entre 4 et 15 rasages suivant votre barbe et la qualité de votre eau du robinet. Il ne coute que quelques dizaines de centimes maximum. Sur une vie de rasage, la différence avec les multi-lames en plastique peut atteindre… le prix d’une voiture !
  • il est beaucoup plus sain que les multilames : regardez une tête de rasoir multilames après un seul rasage : des monceaux de poils, résidus de savon, de peau restent entre les lames et créent un joli bouillon de culture. La lame d’un rasoir de sécurité est propre une fois bien rincée.
  • il est beaucoup plus respectueux de l’environnement : on ne jette qu’un morceau de métal de quelques grammes très facile à recycler.

Si dans ce tuto, j’ai oublié des points, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser !

Shopping cart

0

Votre panier est vide.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!